Les ascenseurs ont bouleversé la hiérarchie des logements. Avant l'apparition des ascenseurs, monter les escaliers pour accéder à son appartement signifiait descendre socialement. En effet, dans un immeuble à plusieurs étages, les classes sociales les plus aisées logeaient généralement en bas tandis le personnel de service vivait en haut. Les ascenseurs ont donc contribué à rendre plus attrayants les appartements du dernier étage. Progressivement, ils se sont imposés comme un signe de modernité. Cependant, tous doivent satisfaire le même point commun : la sécurité des usagers.

13.09.2021
Temps de lecture: 4 minutes
Ascenseur extérieur

Le détenteur du record du monde des ascenseurs extérieurs est le "Bailong". Il surmonte une hauteur de 326 mètres.

Symbole de grandeur

Dans un premier temps purement utilitaire, l’ascenseur est également devenu le témoignage de grandes prouesses technologiques. Les ascenseurs du gratte-ciel Burj Khalifa à Dubaï atteignent, par exemple, des hauteurs extrêmes, soit 504 mètres pour les ascenseurs principaux. Dans la Shanghai Tower, l’ascenseur de secours permet quant à lui de franchir 578,5 mètres. Les fabricants et les opérateurs rivalisent également pour battre des records en matière de vitesse. Les ascenseurs les plus rapides se trouvent actuellement dans la tour de Shanghai et dans le centre Chow Tai Fook à Guangzhou, également en Chine. Les deux installations atteignent plus de 70 kilomètres par heure. À une telle vitesse, la pression de la cabine doit être équilibrée pour le bien être des « passagers ».

Changement de perspective

Alors que les ascenseurs restent généralement cachés à l'intérieur des bâtiments, les ascenseurs de passagers extérieurs offrent une perspective totalement différente. En Suisse, dans le canton de Lurcene, l'ascenseur Hammetschwand, mesure 153 mètres de haut. Une fois au sommet, il offre une vue magnifique sur le lac des Quatre-Cantons. L'ascenseur est en service depuis 1905. Cependant, le détenteur du record du monde des ascenseurs extérieurs pour passagers se trouve également en Chine, plus précisément dans la région de Wulingyuan, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Là-bas, l'ascenseur en verre appelé "Bailong" escalade une falaise de 326 mètres de haut.

ascenseur Hammetschwand

L'ascenseur Hammetschwand, situé dans le canton de Lucerne.

Une indispensable sécurité

A de telles hauteurs et à des telles vitesses, la fiabilité des ascenseurs est un enjeu de premier plan pour les ascenseurs « extrêmes » mais l’est également pour les installations du quotidien présentes au sein des immeubles d'habitation, des centres commerciaux, des immeubles de bureaux et des installations industrielles. Afin de satisfaire cet impératif de sécurité, le contrôle des ascenseurs doit être réalisé par des organismes certifiés lors des inspections finales d’achèvement des travaux et à intervalles réguliers tout au long de leur exploitation. Comme en témoigne l'ingénieur en mécanique Dirk BLETTERMANN, qui dirige le département de la technologie des ascenseurs et de la manutention chez DEKRA, ces inspections nécessitent une expertise de pointe : "Dans les États membres de l'UE, la mise en circulation d'un ascenseur, c'est-à-dire la première inspection après l'achèvement de la construction, est effectuée conformément à la législation européenne par une autorité désignée - il peut s'agir de DEKRA ou du fabricant d'ascenseurs lui-même", explique M. BLETTERMANN. Après la livraison, les exigences réglementaires d’exploitation varient selon le Code du Travail, de la Construction ou encore, selon la typologie du bâtiment.

En France, la loi dite de « Robien », en vigueur depuis 2003, a imposé la mise en œuvre de travaux de mise en sécurité pour toutes les installations antérieures au 27 août 2000, par l’intermédiaire d’un contrôle technique quinquennal imposé par le Code de la Construction. Il existe également en France, des vérifications en exploitation des ascenseurs installés dans les établissements soumis au code travail, et dans les établissements recevant du public (ERP) ou de grande hauteur (IGH), dont l’objectif est suivre de manière périodique l’état de conservation et de fonctionnement des équipements. Le règlement de sécurité incendie applicable dans les ERP et IGH, impose en compléments des vérifications périodiques, des contrôles après travaux, notamment pour s’assurer de la bonne exécution de ceux-ci.

Notre réseau d’agences locales sur l’ensemble du territoire permet à DEKRA d’assurer la sécurité de vos installations, de la livraison à l’exploitation.

En savoir plus :

Vous souhaitez en savoir plus ?